Quels Sont les Différents Types de Guitares ?

De la Dreadnought à la Stratocaster, en passant par la classique, les types de guitares existants permettent à chaque musicien de jouer avec des sonorités différentes. La longueur du manche, le type de corde, la forme et le remplissage de la caisse sont autant de caractéristiques propre à chaque type de guitare. Ces variantes permettent de jouer dans plusieurs styles comme le jazz, la country, le blues, le rock, le métal, etc. Alors, si tu veux choisir une nouvelle guitare ou si tu souhaites redécouvrir les types et les formes les plus connus, cet article est fait pour toi. Prêt à rentrer dans le vif du sujet ?

Les différents types de guitares acoustiques

La guitare classique

guitare-classique

Les guitares classiques sont constituées de mécaniques perpendiculaires à la tête, d’un manche large, et d’une caisse fabriquée en bois. Les six cordes sont en nylon, et produisent une sonorité douce et cristalline. Comme ces guitares ne sont pas amplifiées d’origine, elles sont également dénommées guitare “sèche”.

Nota : lorsque j’ai débuté avec ma Yamaha C-70, les trois cordes de grave semblaient être en acier. Après les avoir changé, je me suis rendu compte que l’acier s’enroule autour. Chaque corde de grave est donc filée avec un métal tel que le cuivre.

Mais tu n’évoques qu’un seul type de guitare classique ! Effectivement, après plusieurs recherches, il s’avère qu’il n’en existe qu’un seul. Les différences mineures vont se situer au niveau de la forme de la caisse et de l’essence de bois utilisée. La guitare classique peut ainsi présenter un pan coupé afin d’atteindre plus facilement les notes aiguës.

Les guitares folk

Les guitares folk possèdent des mécaniques parallèles à la tête, un manche étroit et les cordes sont en acier. La sonorité qui s’en dégage est riche et métallique. Il en existe plusieurs types.

La dreadnought

gutiare-dreadnought

Je débute par ce type de format, car c’est sur celui-ci que j’ai progressé au fur et à mesure des années. Inventé par le célèbre et renommé Christian Frederick Martin, la dreadnought est le format le plus répandu. Les sonorités de graves sont excellentes et les guitaristes l’apprécient pour son aisance à l’accompagnement. Je citerai un désavantage à cette guitare : l’encombrement. J’ai eu cette sensation quand je suis passé de la classique à la folk. Ce fut un peu déconcertant ! Néanmoins, avec de la pratique, je me suis habitué à ce volume.

La jumbo

guitare-jumbo

C’est un format dont la courbure des éclisses (planches qui épousent la forme de la caisse) est prononcée. Elle se caractérise également par son volume imposant. Elle est idéale pour les accompagnements, les graves sont toutefois moins représentés que sur la dreadnought. En format plus petit, la mini-jumbo est plus maniable et offre un son plus profond que sa grande sœur. Je n’ai jamais essayé ces types de format. Peut-être un jour ?

Les petits formats folk

Ce sont des tailles de guitares qui étaient considérées comme grandes au XXe siècle. Avec les années, elles sont devenues petites au regard des tailles standards actuelles de fabrication. Les appellations “0” Concert, “00” Grand Concert et “000” Auditorium ont été introduites par Martin. Respectivement, les longueurs totales (avec manches) ont varié de 92,9 cm à 102 cm pour finir à 97,6 cm. L’Auditorium est un compromis entre le confort de jeu, la sonorité et le volume. C’est d’ailleurs pour cet excellent équilibrage qu’Eric Clapton utilise cette dernière.

Enfin, dans les mini-formats, la Parlor Size est adaptée pour jouer en petit comité d’intérieur, comme dans les salons.

La douze cordes

guitare-douze-cordes

Ce type de guitare voit ses six cordes doublées. Les quatre plus graves sont doublées à l’octave supérieure (Mi, La, Ré et Sol), tandis que les deux plus aigües sont sur la même octave (Si et Mi). Le manche et la tête sont alors plus larges pour supporter la tension des cordes. Concernant sa sonorité : elle est extrêmement riche en harmonique et carrément unique. Pour ma part, pour en avoir testé une, l’effet de chœur est à vous couper de souffle. 

Les différents types de guitares électriques

Les guitares électriques sont constituées, pour la majeure partie, d’une caisse pleine (solid body), d’un ou plusieurs micros avec son sélecteur, d’une prise jack, d’un vibrato et d’un bouton pour le volume. Afin d’écouter la sonorité des belles, un amplificateur est indispensable. Les possibilités de sons qu’offrent le monde électrique sont infinies. Vos compositions auront un style unique. Il ne te reste plus qu’à choisir ta forme de guitare électrique préférée parmi la sélection suivante.

La Telecaster

guitare-telecaster

Un peu d’histoire pour arriver jusqu’à la fameuse Telecaster. En 1949, l’Esquire voit le jour. Elle est composée d’un seul micro. Léo Fender met ensuite au point la Broadcaster en ajoutant un deuxième micro à l’Esquire. Cependant, en 1950, l’entreprise Gretsch fabricant d’instruments de musique contesta cette appellation. En effet, elle possède déjà un produit dénommé BroadKaster, avec un K. L’entreprise de Léo ne pouvait donc plus utiliser l’appellation initiale. Certaines Fender se retrouvent ainsi sans estampille et sont appelées les “no casters”. En tant que visionnaire, Léo profita du succès grandissant de la télévision pour renommer sa guitare en Telecaster. Le reste est de l’histoire.

Cette guitare offre une sonorité aiguë et très country. Par ailleurs, à l’époque, elle était jugée rustique et trop simple. Ce qui a conduit Léo à développer la Stratocaster.

La Stratocaster

guitare-stratocaster

Développée à partir de 1952 et commercialisée à partir de 1954, la Stratocaster est une guitare électrique légendaire qui a su conquérir les guitaristes débutants comme professionnels. Léo Fender l’a conçu pour épouser le corps du guitariste. La caisse de cette solid body est chanfreinée sur la face avant gauche et possède une double échancrure. Lorsque tu joue avec cette guitare, tu ressens un confort optimal. Elle est équipée de trois micros en série et d’un vibrato qui fait entièrement bouger le chevalet. Ce dernier comporte six pontets ajustables en longueur et en hauteur pour obtenir une intonation parfaite de la guitare.

La naissance de son succès provient du chanteur Buddy Holly, des Crickets, lorsqu’il joua avec sa Strat’, lors du “Ed Sullivan Show” le 1er décembre 1957. En utilisant la Stratocaster, il montra à tous les futurs guitaristes sa polyvalence et son potentiel d’exploration musical.

La Les Paul

guitare-les-paul

Ted McCarthy, désigné comme nouveau président de Gibson en 1950, se voit confier la tâche de booster les ventes de la compagnie. Devant le succès de la Telecaster, il décide alors de créer une solid body pour la concurrencer. Après un an de prototypage, il rencontra le chanteur Les Paul pour lui demander de promouvoir sa première mouture. L’histoire nous apprend que Paul a demandé à sa femme : “On devrait bosser avec eux Mary, qu’en penses-tu ?”.

La Les Paul fut ainsi commercialisée à partir de 1952. Elle fut composée, à l’époque, d’acajou et d’érable et sa table de couleur dorée lui doit son terme de Goldtop. Néanmoins, elle souffrait de défauts tels qu’un manque d’inclinaison du manche collé, un chevalet inadapté pour l’ergonomie, l’intonation et le sustain (la capacité de faire durer le son).

La Les Paul fut améliorée et plusieurs déclinaisons sont apparues telles que la Custom, la Junior, la TV et la Special.

En 1955, l’expert en électronique Seth Lover créa les premiers micros double bobinage. Leur avantage principal est de “nettoyer” le bruit de fond (humbucker). Ce fut une vraie révolution, et ils sont devenus les éléments incontournables qui composent une Gibson.

La SG

guitare-SG

Néanmoins, les ventes de la Les Paul s’essoufflent à partir de 1957 et un lifting est opéré pour passer de l’or au Cherry Sunburst. Les quatre déclinaisons (Custom, Junior, TV, Special) voient alors la double échancrure apparaître. À partir de 1961, la SG détrône la Les Paul.

Les “deux cornes de Belzébuth” de la SG ont trouvé leur public auprès des guitaristes au style rock. Elle est précise, agressive et l’accès aux notes aiguës est facile. De plus, avec un manche très fin, sa facilité de jeu a également contribué à sa notoriété. Enfin, les micros fournissent un son puissant et précis.

La Flying V et l’Explorer

guitare-flying-V
guitare-explorer

Apparue en 1958, la Flying V ne rencontra pas un franc succès. Elle fut même retirée en 1959. Mais un regain d’engouement apparu lorsque Jimi Hendrix l’adopta pour son look original.

Apparue entre 1958 et 1959, l’histoire de l’Explorer est à peu de chose près la même que la Flying V.

Ces deux types de guitares possèdent une sonorité particulière due à l’essence de bois korina.

Un autre type de guitare : la jazz

guitare-jazz

Ce format provient du mouvement jazz des années 1930. Surnommée les hollow body, elles possèdent une caisse creuse avec des formes d’ouïes de violon. Pour n’en citer qu’une, les arched top possèdent une table bombée et les guitaristes jazz l’apprécient pour sa sonorité chaleureuse, son moelleux unique et ses graves profonds. L’épaisseur de la caisse peut également varier selon les formats. Le bémol – sans jeu de mots – de ces guitares est qu’elles sont sujettes au larsen. Pour pallier à ce problème, certaines voient leurs caisses équipées d’une poutre centrale. En revanche, la sonorité perd de son boisé.

Les différentes basses

guitare-basse

Les basses sont déclinées sous forme acoustique ou électrique. Elles possèdent généralement 4 cordes, mais des constructeurs proposent 5 voire plus. Les notes jouées sont graves et le manche est constitué de plus de 20 frets. Certaines en sont dépourvues, et elles sont dénommée les fretless. Cette configuration permet d’utiliser le portamento pour un effet glissé d’une note à l’autre. Les bassistes l’utilisent pour des accompagnements et des solos.

N’étant pas un spécialiste de cet instrument, il est néanmoins essentiel de s’essayer à en jouer. Ne serait-ce que pour l’ouverture musicale ! Alors, si des slappers passent par ici, n’hésitez pas à commenter !

Les différents ukulélés

guitare-ukulele

Qui se souvient de Somewhere Over the Rainbow de IZ ? C’est un musicien et chanteur hawaïen qui m’a fait découvrir cette petite guitare : le ukulélé. C’est un instrument que j’adorerais apprendre ! Composé de quatre cordes en nylon, la sonorité des aiguës diffèrent en fonction des trois tailles suivantes : soprano, concert ou ténor.

Chaque type de guitare est représentatif d’un excellent panel du monde guitariste. De plus, les différentes formes de guitares électriques ou acoustiques te permettent d’en choisir une qui convient parfaitement à ton style de jeu. Enfin, ils existent d’autres type de guitares comme celles avec double manche ou celles fabriquées avec des formes de caisses atypiques. Si tu possèdes une de ces guitares ou que tu souhaites en acheter une, n’hésites pas à le partager en laissant un commentaire.

La Guitare de Joe

Jouez 🎸 Composez ♫ Partagez 💻

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin d'un Guide pour Composer tes Musiques ?