Comment Composer ma Musique avec le Cycle des Quintes ?

Comment composer ma musique avec le cycle des quintes ? Il est vrai qu’au premier abord, ce cercle peut faire peur. Mais une fois maîtrisé, tu vas composer ta chanson en passant facilement d’un degré à l’autre, en changeant d’accords harmonieusement pour créer une composition musicale unique ou tout simplement improviser. Je rajoute même qu’au début de mon aventure guitaristique, je ne connaissais pas cette roue d’accords. Après quelques efforts de compréhension et beaucoup de prises de notes (ok, je sors), j’ai compris le fonctionnement de cet outil ultime essentiel pour tous les musiciens. Je te partage comment cette roue fonctionne pour créer tes œuvres musicales.

Histoire de cette roue d’accords

Côté historique, cette roue a tout de même plus de 300 ans. Elle a été inventée en 1670 par Nikolaï Diletsky, compositeur et théoricien musical, dans son traité de composition appelé le Grammatika

cycle-des-quintes-nikolai

Par la suite, en 1728, Johann David Heinichen en a amélioré la conception.

cycles-des-quintes-heinichen

Au fur et à mesure, ce cercle s’est amélioré pour que chacun puisse utiliser la version moderne.

cycle-des-quintes-moderne

C’est vrai qu’à première vue, cela peut paraître indigeste. Surtout pour moi qui n’ai pas fait le conservatoire, je me suis dit : « c’est quoi ce machin ! C’est quoi le cycle des quintes ? ».

Construire le cycle des quintes et des quartes

Mes différentes recherches m’ont amené à produire une version simplifiée. Sur la base de la roue précédente, j’en ai volontairement confectionné une plus simple pour bien comprendre le mécanisme.

Voici la roue d’accords en version simplifiée (à télécharger en pdf) :

cycle-des-quintes-simplifie

Alors, sur cette roue, tu peux voir qu’il y a des accords à l’extérieur et à l’intérieur. Les accords extérieurs sont en majeurs et ceux à l’intérieur sont en mineurs.

Lorsque l’on va dans le sens horaire, les accords vont de quinte en quinte. Par exemple, en prenant le Do, je peux noter (ah ah) les degrés correspondants.

Do Mi Fa Sol La Si
I II III IV V VI VII

Si tu observes bien, juste à droite du Do (le C en haut), il y a un G (Sol). Tu remarques que le Sol est le cinquième degré par rapport au Do. C’est donc la quinte ! Et ainsi de suite, la quinte du Sol, c’est le Ré, etc. En théorie musicale, cette quinte est appelée la quinte juste, car il y a sept demi-tons. Mais cela mériterait un article entier.

Lorsqu’on va dans le sens anti-horaire, les accords vont de quarte en quarte. En repartant du Do, sa quarte correspond au Fa.

Do Mi Fa Sol La Si
I II III IV V VI VII

Ensuite, on continue la ronde dans le sens anti-horaire, et on cherche les quartes justes. C’est pour ça que l’on a un Si bémol pour la quarte du Fa, car on a cinq demi-tons, et ainsi de suite.

En reprenant le haut de la roue d’accords, cela donne :

cycle-des-quintes-quartes-juste

Si tu veux aller plus loin concernant les quintes et les quartes, je te conseille d’aller voir la vidéo de David Louapre de la chaîne YouTube : ScienceEtonnante. Il y parle de notes, d’accordage des instruments et de tempérament égal. C’est très instructif.

Enfin, lorsque tu composes ta chanson, tu ne peux passer d’un Do (le C en haut) à un La bémol comme par magie. Une progression d’accords est à respecter, surtout pour que ça sonne bien à l’oreille.

Comment composer ma musique avec le cycle des quintes ?

Je viens d’évoquer les quintes, les quartes, les degrés et les progressions d’accords. Du coup, tu vas me dire : « j’en fais quoi de cette roue d’accords ? ».

Placer les différents degrés

Précédemment, dans un de mes articles sur les degrés, je détaille les progressions d’accords en relation avec leurs degrés. Le but est que chaque accord joué à la suite de l’autre sonne bien à ton oreille.

Je te redonne quelques progressions de degrés :

  • I – V – vi – IV (la plus connue des progressions) ;
  • I – IV – V (progression pour composer du rock classique) ;
  • I – V – vi – V (une autre progression à explorer) ;
  • I – I – IV – VI (une petite balade) ;
  • etc.

En reprenant la première progression de degré, I – V – vi – IV, j’obtiens cet enchaînement d’accords :

D – A – Bm – G

En me plaçant sur l’extérieur du cercle à l’accord majeur D (Ré), je vois que tous les accords sont autour du Ré. C’est de la magie ? Eh bien non, c’est qu’en prenant une progression d’accords et les degrés correspondants, on a construit un petit camembert dans le cycle des quintes.

cycle-des-quintes-progression-accords

En jouant D – A – Bm – G à la guitare, cela donne :

La Guitare de Joe – progression d’accords D – A – Bm – G

Cette progression d’accords est très, très souvent utilisée en pop rock.

Toujours dans mon camembert, je peux utiliser G – D – A en majeur, puis dans les mineurs Em – Bm pour un autre couplet ou un refrain (tout dépend de la structure de ta chanson). En jouant avec les degrés majeurs et mineurs, tu enrichis ta composition.

Transposer les degrés

Pour transposer les degrés, c’est tout simple, il suffit de faire glisser le triangle rouge autour de la roue d’accords. Je m’explique par un dessin :

cycle-des-quintes-transposition-degre

En prenant comme degré majeur A, le triangle « englobe » : A – E – D –  Bm – C♯m – F♯m. En reprenant cette progression de degré, I – vi – IV – V, on obtient : A – F♯m – D – E.

Le triangle peut ensuite tourner, et se placer sur chaque accord majeur. Il te suffit ensuite de prendre une progression de degré et de jouer les accords correspondants ! Pour plus de tonalité à ta chanson, tu peux débuter par un accord mineur. Il te suffit ensuite de te « balader » dans ton triangle rouge.

Pour t’entraîner, je te donne quelques progressions d’accords populaires avec les degrés correspondants. Ils commencent tous par des degrés majeurs :

cycle-des-quintes-progression-accords

Fais-en bonne usage ! Si tu as des compos à partager, envois-les moi.

La roue d’accords interactive

Avec ce que je viens de te raconter, cela me permet de te parler du livre de Jim Fleser. Il a écrit The Chord Wheel – The Ultimate Tool for All Musicians. Son approche te permet d’aller plus en détails sur les notions d’accidentals ou bien d’accords diminués du centre de la roue. Tu n’as pas besoin d’avoir fait le conservatoire pour comprendre et utiliser ce livre pour tes créations musicales. Enfin, et c’est mon humble avis, sa roue d’accords interactive te permet de transposer aisément tes progressions et d’avoir accès à une infinité de combinaisons pour que tes compositions musicales s’épanouissent.

Pour composer sa musique avec le cycle des quintes, il est important de comprendre que cette roue d’accords est construite avec les quintes et les quartes justes. Elle présente des accords majeurs à l’extérieur et des accords mineurs à l’intérieur. De plus, la relation entre les degrés et les progressions d’accords est essentielle pour que ta composition musicale ait du sens à l’oreille, qu’elle sonne bien. Le cycle des quintes est également un excellent outil pour transposer tes chansons dans différents degrés. Alors, à ta guitare, et compose une chanson ! 

Si tu as des questions sur le cycle des quintes, tu peux me les envoyer. Je me fais un plaisir de te répondre.

La Guitare de Joe

Jouez 🎸 Composez ♫ Partagez 💻

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin d'un Guide pour Composer tes Musiques ?